Charme de la tristesse

Charme de la tristesse

Rédigé le 22/08/2020


De Clair-Obscur.


Les attrayants charmes de la tristesse,

Attachés à qui l’on fut comme au reste,

Nous prend au-dedans sans paresse,

Bannie, il suffit d’un geste,

Pour les voir renaitre.

 

Faut-il couper le tronc,

Pour une branche qui gêne ?

Comme un ridicule avorton,

Qui n’atteint pas la reine.

Epris néanmoins d’elle,

Devra-t-il faire la révolution ?

Tout arracher jusqu’aux ailes,

Qui l’ont jadis fait aimer.

Cette branche est-elle celle ;

Qui est mal placée ? 

 

Quelle haute estime de soi,

Que de regretter ce que l’on n’est pas,

Ironie tragique où tout s’imbrique,

Que ton pathétique pic abdique,

Les notes de ta mélodie délicieuse,

Les menottes de l’amour péri,

On cette tendance malicieuse,

De cacher la clef en nous enfouie.

 

Dans cette pénombre ténébreuse,

Dont on se détourne depuis petit,

Cette violence est affreuse,

Et le moi la nourrit.

La tristesse veut y mener,

Mais ce dédale est abyssal,

Seule la joie qui lui est liée,

Peut-être fatale, dévoile la clef.


Vous en reprendrez un peu ?

Rejoignez nous sur les réseaux sociaux : 

► Facebook ► Instagram ► Twitter ► YouTube